Archives des expositions


Dessins impériaux : la carte dessinée par Samuel Holland en 1765 et la création de l'Île-du-Prince-Édouard

Cette exposition vient souligner le 250e anniversaire du levé et de la carte de Holland. On y étudie le fait que cette carte est le fruit de rivalités et de politiques impériales pour l'Empire britannique et le rôle clé qu'elle a joué dans la colonisation et le développement de l'Î.-P.-É.
Image : détaial de la baie de Bedfort eet du port de Tracadie. Pour en savoir davantage, visitez le   http://samuelholland250.com


« Le levé de terrain de l'Isle Saint Jean est adressé à Sa Majesté afin qu'elle puisse décider du plan à adopter pour le futur établissement. » (Traduction officieuse)
John Pownall, secrétaire du Board of Trade and Plantations, le 19 mai 1766 À l'automne de 1765, sous une tente à son camp de base à l'anse Observation, Samuel Holland a achevé la carte sur laquelle il travaillait depuis plus d'un an. Il l'a par la suite expédiée à Londres. Ce document est unique dans l'histoire du Canada. Cette remarquable réalisation technique était la première étape du projet de cartographie le plus ambitieux au monde; une carte complète de l'Empire britannique en Amérique du Nord qui, à l'époque, s'étendait de la Floride à la baie d'Hudson. Aucune autre colonie sur le continent n'avait jamais été cartographiée avec autant de précision.

La carte devait être exacte puisqu'elle devait servir de base à un tirage au sort des lots de la colonie destinés à des propriétaires privés qui seraient chargés de les développer. Dans un sens, la carte de Samuel Holland n'était qu'un outil. Mais de bien d'autres façons, elle a eu des incidences sur l'Île du Prince Édouard au cours de son histoire, notamment sur la géographie du cadre politique et juridique, et sur les centaines de toponymes, le tracé des routes, et même les haies délimitant les champs de l'Île. Si vous lisez ceci dans la capitale provinciale de Charlottetown, c'est grâce au levé de terrain effectué par Samuel Holland.

Pour la première fois depuis sa création il y a 250 ans, la carte de Samuel Holland revient au bercail, dans la province qu'elle a contribué à créer.




5 juillet 2015 - 3 janvier 2016