Archives des expositions



Henry Buckton Laurence (1842-1886) est un exemple plus récent d'un officier militaire britannique qui s'est servi de ses talents en dessin pour illustrer son expérience en Amérique du Nord et plus particulièrement à l'Île-du-Prince-Édouard, en Nouvelle-Écosse et au Québec. Croquis sur les sports et loisirs canadiens a été publié à Londres en 1870 par Thomas McLean et se compose de 19 chromolithographies de scènes d'hiver représentant des colons s'adonnant à diverses activités de loisirs et des scènes de chasse avec des guides mi'kmaq. En avril 1866, à leur arrivée à Halifax, le lieutenant H.B. Laurence, sept officiers et 131 autres militaires du Régiment royal ont été détachés de leur bataillon et envoyés à Charlottetown. Les autorités insulaires avaient demandé à avoir des soldats pour apaiser leurs inquiétudes face aux émeutes de la Tenant League. En bout de ligne, les cultivateurs à bail qui s'opposaient au paiement du fermage ne nécessitaient pas une telle action militaire et le détachement a été rappelé à Halifax où il a participé aux célébrations inaugurales du Jour du Dominion du Canada en 1867.

La publication de Laurence est la seule du genre réalisée par un officier de garnison en poste à Charlottetown. Bien que ses estampes datent d'un siècle plus tard que la carte de l'île Saint John (maintenant appelée Île-du-Prince-Édouard) dessinée par le capitaine Samuel Holland en 1765, la question des terres est le fil conducteur entre ces deux descriptions de l'Île. On peut ramener le parallèle à nos jours grâce à l'œuvre contemporaine (également dans cette exposition) Ceux qui partagent restent ensemble, 1997, de l'artiste crie Jane Ash Poitras, dans laquelle on voit une exploration du colonialisme qui situe une confédération dans laquelle le partage imprègne une volonté de réconciliation nationale.

Kevin Rice, directeur



19 septembre 2015 - 17 janvier 2016