Archives des expositions


Rachel Beach : En milieu de phrase

Les sculptures et œuvres en deux dimensions de Rachel Beach, artiste canadienne établie à New York, créent un langage visuel qui joue entre les binaires de l'illusion et du matériel, du signe et de l'image, de la référence figurative et du design à l'état pur. Ses sculptures et œuvres sur papier sont à la fois abstraites et carrément anthropomorphiques, navigant dans un espace situé entre les substitutions arbitraires d'un ordre linguistique, iconiques, étant souvent des identifications corporelles, et fruit des limites imposées dans les matériaux qu'elle a choisis.


Les sculptures et œuvres en deux dimensions de Rachel Beach créent un dialogue entre la forme et la surface, l'image et le matériel, épousant géométrie et lignes nettes ainsi que couleur, texture et motif. En faisant appel à des formes épurées, elles nous rappellent le panthéon de l'abstraction moderne et sa distillation de la représentation en une base formelle et matérielle. La qualité fondamentale de ces œuvres se trouve renforcée davantage par les références - tant en termes d'échelle que de contour - au personnage humain, aux circonstances où les couleurs et les surfaces puisent leurs origines dans les sources gréco-romaines, à l'apparence du visage en tant que signe dans la forme archaïque d'un masque. Cependant, tout en caressant les origines et la possibilité d'un ordre formel fondamental, l'artiste amoindrit ces fixations par le jeu, la juxtaposition et la mise en scène. Le titre de cette exposition, En milieu de phrase, attire notre attention sur la manière dont les agencements de formes et de surfaces de Beach agissent en tant que langage ainsi que sur l'orientation de son emploi de l'abstraction - vers l'activation dans le présent plutôt que vers la finalité d'un monument. Les œuvres de Beach sont des dérivations et de délicats jeux d'équilibre des formes, disposant ces dernières en laissant sous-entendre un poids physique et une réalité matérielle, créant entre elles des associations spéculatives, ayant recours à l'inversion, à la répétition et à la juxtaposition pour déstabiliser et enrichir le contact que nous avons avec elles. Non seulement ces œuvres sont-elles complexes intérieurement, mais elles sont placées de manière théâtrale, en groupes qui font ressortir leur statut en tant qu'éléments d'une série ou même en tant que population d'éléments. On lit chaque œuvre individuelle par rapport à sa relation avec les autres; la forme est aussi disséminée dans un éventail de possibilités qu'elle est réduite à son essence. Ce jeu comporte de l'agrément, agrément rehaussé par l'amour qu'éprouve l'artiste pour la couleur et la texture. Il y a également une amplification de la signification dans laquelle les références corporelles de collages sur papier de Beach et ses sculptures inventives laissent entrevoir de nouveaux contours, de nouvelles limites d'être et de nouvelles façons d'être ensemble.

Conservateurs, Robin Metcalfe et Pan Wendt
Produit en collaboration avec la Saint Mary's University Art Gallery, Halifax


10 décembre 2016 - 7 mai 2017