Archives des expositions


Nous vous présentons Caroline Louisa Daly

Exposition d'aquarelles historiques et de recherches qui ont mené à leur récente attribution à Caroline Louisa Daly, fille de Sir Dominick Daly, ancien lieutenant-gouverneur de l'Île. Les recherches précédentes avaient laissé entendre que les œuvres avaient été créées par Charles L. Daly et John Corry Wilson Daly, tous deux de l'Ontario.


Que fait-on quand on se rend compte qu'on a fait une erreur? On la corrige. Pendant des dizaines d'années, le Musée d'art du Centre de la Confédération a fait erreur dans l'attribution de l'artiste de six œuvres de sa collection permanente. Ces œuvres représentent des scènes historiques de l'Île-du-Prince-Édouard au crayon et à l'aquarelle, et sont surtout des illustrations de la Maison du Gouvernement et de la côte nord. Sur la plupart, on trouve des mentions claires et plusieurs sont datées du milieu des années 1850. Certaines portent la signature discrète de « CLDaly ». Pendant de nombreuses années, cette collection a par erreur été attribuée à quelques artistes masculins. Aujourd'hui, après de longues recherches, le Musée est heureux de les attribuer à leur véritable artiste : Caroline Louisa Daly. Caroline Louisa Daly (1832-1893) est née à Montréal; elle est la fille de Sir Dominick Daly qui a été lieutenant-gouverneur de l'Île-du-Prince-Édouard de 1854 à 1859. Durant le mandat de son père, Caroline et sa famille ont habité dans la Maison du Gouvernement qui donne sur le port de Charlottetown. Artiste amateur de talent, elle a fait du dessin et de la peinture toute sa vie. Bien qu'elle n'ait jamais été reconnue publiquement, elle a créé des œuvres d'art qui constituent d'excellentes images documentaires du Charlottetown et de l'Île-du-Prince-Édouard historiques. Ces œuvres nous donnent aussi un aperçu de sa pratique artistique et de sa vie quotidienne. À une époque où l'on admet de plus en plus que l'histoire des femmes est un élément manquant important de notre passé collectif, ces travaux de recherche et la réattribution qui en a découlé représentent un petit pas, petit mais essentiel, en vue de la correction du narratif historique plus vaste.

Les six œuvres de la collection permanente du Musée sont mises en contexte par des œuvres provenant d'autres collections y compris six œuvres provenant de la collection privée de ses descendants. Ensemble, elles illustrent la pratique historique d'une femme qui a voyagé dans le monde, qui, pour se poser des défis, cherchait ses sujets artistiques ailleurs que dans son entourage immédiat et qui a illustré des scènes que les femmes de son rang social avaient rarement l'occasion de vivre elles-mêmes.

Paige Matthie, registraire


14 janvier 2017 - 7 mai 2017