z
   
gallery_news

Nouvelles du Musée


Tenez-vous au courant des dernières nouvelles au sujet du Musée d'art du Centre de la Confédération. Soyez le premier à savoir quelles expositions seront présentées.

 

Voir plus de communiqués



Exploration des dangers de la côte de l’Île dans une nouvelle exposition

18 octobre 2011

Les mers qui entourent l'Île-du-Prince-Édouard peuvent être mortelles. Au cours des deux derniers siècles, récifs, bancs de sable, courants et vents ont causé la perte de plus de 500 navires. Chaque naufrage a son histoire. Seuls quelques-uns d'entre eux sont devenus célèbres. Gardiens de la lumière : la dangereuse côte de la douce île est une nouvelle exposition du Musée d'art du Centre de la Confédération qui porte sur l'histoire de ces mers et de ces naufrages.

« La mer peut être dangereuse, la glace instable. Phares, mâts porteurs de signaux et même petits arbres plantés dans les ports gelés sont quelques-unes des façons de tenter de la rendre plus sécuritaires. Gardiens de la lumière explore la manière dont nous avons fait face aux eaux parfois traîtres qui entourent la douce île, » explique Boyde Beck, conservateur de l'exposition.

L'exposition porte sur les voyages sur l'eau qui font partie du patrimoine de l'Île-du-Prince-Édouard. Cartes précises étaient essentielles au développement de l'Île. Les bateaux à glace la rendaient unique aux yeux des regards extérieurs, les brise-glace ont fait partie de la routine pendant près d'un siècle, et pour leur part, les phares sont devenus des éléments emblématiques du paysage.

L'exposition aborde aussi le rôle qu'a joué le phare d'East Point dans le naufrage du HMS Phoenix en 1882. Il y est également question du naufrage du Marco Polo en 1883 sur une plage près de Cavendish.

Gardiens de la lumière : la dangereuse côte de la douce île sera en montre jusqu'au 1er mars. Cette exposition a été organisée par la Fondation du musée et du patrimoine de l'Î.-P.-É. Nos remerciements au Collège Holland et à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le directeur du musée, Kevin Rice, dit : « C'est fascinant de voir cette collection de cartes historiques juxtaposées à l'exposition de l'artiste contemporaine Kim, Feu d'alignement, Borden-Carleton, une sculpture qui explore l'idée de changement dans une communauté. »

Le vernissage des expositions d'automne aura lieu le 22 octobre et le public y est invité.

Image : carte réduite 1751. Collection du Musée de l'Î.-P.-É.